Impression Bloc autocopiant 

Information

BLOC AUTOCOPIANT

La preuve par l'écrit

15 x 21 cm / 21 x 29,7 cm

  • Bon de livraison // Bon de commande // Rapport d’intervention technique // Carnet d’appel

 

En tant qu’imprimeur de bloc autocopiant nous pouvons imprimer de 10 à 400 ex.

Pour les quantités supérieur n’hésitez pas a nous faire une demande de devis.

Trouver tous les tarifs spécialités techniques, quantités intermédiaires ou supérieures sur notre site

 

Supports
1er feuillet 62g blanc CB
2e feuillet 62g rose CFB (si tripli)
Dernier feuillet 62g jaune CF
Dessus blanc 250g couché brillant + dos blanc 300g couché mat

 

Bloc de 50 liasses (duplicata ou triplicata)

Impression recto ou recto/verso

1 couleur : noir ou bleu Reflex au choix
Encollage des feuillets : petit ou grand côté
Impression identique sur tous les feuillets

 

Option :
Avec ou sans numérotation au choix
Impression quadri recto de la couverture

 

Formats :
Coins carrés
15 x 21 cm
21 x 29,7 cm

 

Informations produit
Le dessus est détachable pour servir d'intercalaire.
L'encollage permet de ne pas avoir des liasses volantes.
Possibilité de communiquer via l'impression quadri du dessus.

 

Avantages produit
Le papier autocopiant permet de remettre une copie conforme des écrits aux collaborateurs ou aux clients. Le dessus personnalisable en quadri, en option, permet par exemple de spécifier le service de destination ou tout simplement de mettre en avant l'entreprise.

 

Délai J+5

 

Conditionnement :

Dans un carton double cannelure

 

Impression carnet autocopiant

Les carnets autocopiants figurent parmi les fournitures de bureau les plus utilisées par les

entreprises. L’usage est multiple : dans l'élaboration des devis, la rédaction des bons de

commande, la délivrance de factures, les bulletins de paye et autres bons de livraison. Son utilité

sert pour toutes sortes d’imprimés nécessitant une conservation de copies conformes. Pratique,

son utilisation vaut dans le monde professionnel mais dans beaucoup d’autres univers. Par

exemple, à l’école, rien de plus commode que le carnet autocopiant pour noter absences et

retards des élèves. Le numérique ne remplace pas encore aujourd’hui à toutes les formes de

papier. L’impact du web­to­print, a permis à de nombreux imprimeurs en ligne à transformer

carnets et blocs autocopiants en supports polyvalents. Non seulement, ils gardent la trace des

événements mais dorénavant ils sont aussi des supports publicitaires. Beaucoup de

professionnels de l'imprimerie y rajoutent des visuels. D’apparence simple, les designs ne

surchargent pas des documents dont la première fonction est d’abord utilitaire. Discrètes mais

efficaces, la conception, l'impression et les finitions personnalisées mettent en valeur

l’entreprise dans sa communication.



Avec ou sans numérotation, un document autocopiant reproduit plusieurs copies d'un original.

Les possibilités d'utilisation d'un tel document sont nombreuses. Bon de livraison, bon de

commande, bon de préparation, carnet de commande, l’imprimé autocopiant se décline sous

diverses formes : carnet, souche, bloc, cahier, liasse... Ces désignations dépendent de la forme,

du format, de l'épaisseur et de l'utilisation du document. Quelle que soit son appellation, la

fabrication d’un document autocopiant respecte les mêmes impératifs de fabrication que tout

autre produit imprimé. Une maquette est nécessaire à son élaboration avant impression. Dans

presque tous les modèles de carnets autocopiants, sur chaque feuille, on doit trouver les

informations et les descriptifs des activités de l'entreprise, du particulier. Ce sont des éléments de

base à retrouver sur chaque page avant d’y intégrer d’éventuels messages et graphismes.

Chromaprint offre un large choix de carnets autocopiants, de bons de commandes pour faciliter

l'établissement du document au client et le suivi comptable indispensable.



Plusieurs formats sont disponibles à l’impression : A4, A5, A6. En fonction de l’usage courant et

sa praticité, les entreprises peuvent choisir entre différentes options. Il existe également des

carnets autocopiants imprimés au format A3, le plus souvent destinés à réaliser des dessins

techniques. Le choix du format est le premier élément à prendre en compte dans la réalisation de

la maquette de votre carnet autocopiant. Le graphisme, les visuels viennent ensuite s’intégrer

dans la composition du document. La charte graphique doit s’adapter et choisir les meilleurs

emplacements pour le logo, les coordonnées de l'entreprise. Et ne pas oublier que ce qui prime

sur ces documents, c’est d’éviter la surcharge visuelle. Le carnet autocopiant est réalisé à partir

d’un papier autocopiant fin facilitant ainsi la copie des originaux. Toutes les entreprises,

associations, indépendants y ont recours pour leurs factures, bons de transport, bon de

commande... Un facturier peut être réalisé en double ou en triple exemplaires (duplicata,

triplicata). Ce type de papier a la particularité a un grammage fin entre 60 et 100 g/m2

du papier autocopiant dépend du procédé d'impression que l'imprimeur utilise dans la réalisation

du carnet autocopiant. Sur des carnets et blocs autocopiants de 25 ou 50 liasses autocopiantes,

votre imprimeur choisira entre le papier autocopiant pour impression numérique et le papier

autocopiant pour impression offset.



Une feuille autocopiante duplicata est composée de deux feuilles, la première sur laquelle est

rédigé le texte constitue l'original et l'autre en­dessous est la copie. Un modèle triplicata permet

d'obtenir deux copies en plus de l'original. Qu'on parle d'une liasse autocopiante, d’un bloc

autocopiant ou d’un carnet autocopiant, le type de document autocopiant dépend donc du

nombre de copies possible. Les technologies modernes d'impression permettent de réaliser des

carnets autocopiants de quatre feuilles, soit un original et trois copies. Deux options

d'impression existent, l'impression en noir ou en deux couleurs. Pour une meilleure visibilité,

des codes couleurs, images, visuels, logos sur le document, bon nombre d’imprimeurs en ligne

préconisent une impression en quadrichromie. Pour l'impression de certains types de carnets

autocopiants, comme les ordonnanciers par exemple, il est possible de faire une impression recto

verso. Autre possibilité, l’impression en noir ou en quadrichromie de la partie destinée à la

rédaction et en bleu reflex sur le verso pour un aspect plus moderne du carnet autocopiant.

L'impression de la couverture peut également faire l’objet d’une personnalisation aux couleurs de

votre entreprise. Vous pouvez en plus du titre indispensable à l’identification du carnet et de son

usage, y rajouter, logo, rappel de votre activié, de vos services.



La finition du carnet autocopiant est le dernier point à valider avant impression. La finition se

compose d’un dessus, d’un dessous agrafés en haut ou sur le côté du bloc. Pour une présentation

soignée, un bandeau adhésif recouvre les agrafes. Le type de reliure doit tenir compte de la

facilité avec laquelle sont arrachés les duplicatas. Ainsi pour un carnet autocopiant de quelques

feuillets, une reliure en agrafe métallique suffit Pour un carnet autocopiant composé de

nombreuses liasses, l'usage d'une spirale plastique ou métallique s'avère indispensable. La reliure

encollée est le plus souvent utilisée pour les carnets autocopiants de grand volume ou en bloc,

grâce à l’aide d’un équipement spécifique. Afin de faciliter le détachement des copies, il est

possible d’opérer avant reliure, un rainage sur chaque feuillet. Le type de reliure est conditionné

par le nombre de feuillets de vos carnets autocopiants. Une fois utilisé, un carnet autocopiant

épuisé ne contient plus que les feuillets originaux, les copies détachées ayant été remises au

service comptable de l'entreprise ou aux clients. Simples ou personnalisés, petites ou grandes

quantités, Chromaprint vous propose des solutions d’impression en qualité numérique ou offset

pour faire imprimer des carnets autocopiants de qualité au meilleur coût.